Nos métiers

Vous êtes dans :
Nos métiers |
Diagnostiquer le Support

Carrelage

Conseils Techniques

Diagnostiquer le Support

Imprimer

L’adhérence du carrelage dépend de la qualité du support qui doit être : plan, dur, stable, adhérent, propre, sec et normalement absorbant.
1. Comment vérifier la planéité du support ?
La planéité permet d’éviter les défauts de pose inesthétiques et préjudiciables au bon comportement du carrelage. Pour une pose collée directe, les défauts ne doivent pas excéder 7 mm sous la règle de 2 m.

2. Comment vérifier la dureté du support ?
Le support doit être dur et résistant pour éviter les fissurations et tout décollement, rayer la surface en plusieurs endroits à l’aide d’un outil pointu. Si les rayures obtenues sont superficielles, le support est considéré comme dur.

3. Comment vérifier la stabilité du support ?
Ces vérifications concernent surtout les planchers et les panneaux bois. Les lames de parquets ou les panneaux ne doivent pas bouger lorsque l’on marche dessus. 

4. Comment vérifier la porosité des supports en ciment ?
Ces supports doivent être normalement absorbants pour éviter la dessiccation prématurée des mortiers-colles et favoriser leur adhérence. Si l’eau est absorbée en moins d’une minute, le support est excessivement poreux. Dans ce cas, appliquer le régulateur de porosité Weber.prim RP avant la pose.

5. Comment vérifier l’adhérence d’un ancien revêtement ?
Le support doit être cohésif et résistant pour permettre l’adhérence du mortier. Il est nécessaire d’éliminer toute partie sonnant creux ou présentant une faible adhérence.

6. Comment nettoyer le support ?
La propreté est nécessaire à l’adhérence de la colle. Eliminer les traces de plâtre à l’aide d’un couteau riflard.Dans le cas d’un ancien revêtement conservé, éliminer les vernis ou les cires par ponçage ou grattage. Lessiver les anciennes peintures et les anciens carrelages avec une lessive sodée. Sur le béton, éliminer tout ce qui peut nuire à l’adhérence.

7. Comment vérifier si le support est sec ?
L’humidité résiduelle au moment de la pose doit être < à 5 % pour les supports plâtre, < à 1 % pour les chapes anhydrites et < à 0,5 % pour un revêtement PVC. L’humidité résiduelle peut être mesurée à l’aide d’une bombe à carbure.

Rechercher